La programmation culturelle et artistique de BARGE puise sa raison d’être au sein du fleuve, de l’eau, de l’inertie, du courant, des rives, des traversées… Au delà de la Seine, l’eau nous amène à entrer en résonance avec les problématiques et enjeux d’autres fleuves en France et dans le monde.

Soutenu activement par des partenaires et des acteurs locaux, Utopies Fluviales 2017 est un cycle de programmation dans l’attente de la péniche du projet BARGE.

 
 

Et d’autres surprises à venir !

EN COURS

Tetris_Prologue-01

 

22520206_1427119860734178_5727589028965253158_o

Programme complet sur : http://www.vdseine.fr/…/wp2017_programme_detaille.pdf

Invité par l’ENSP et l’AURH dans le cadre du CPIER, Dans le Sens de Barge propose un atelier autour de la batellerie à Conflans le 28 octobre.

En soirée, à 21h, à la salle des mariages au château du Prieuré, a eu lieu une projection publique du film « À bord du Go-Ahead – Mémoires de mariniers » en présence d’Aurore Chauvry et Miguel Biard, les réalisateurs.  Cette projection sera suivie d’une discussion avec les étudiants, les intervenants et le public présent.

Pour les étudiants de l’atelier, le voyage se poursuit jusqu’au Havre où il donneront à voir à l’ESADHaR, samedi 4 novembre, un résumé de leur découvertes.

 

Seminaire TER EST

Détails et horaires du colloque : Programme Colloque du 25 octobe 2017-4

AFFICHE

Date à retenir :

17 juin à 16h : ouverture de l’exposition

24 juin à partir de 13h : déjeuner sur l’herbe pour fêter le finissage.

À l’occasion de la Fête communale des Bords de Seine à Nanterre et à l’occasion de la Fête en Seine organisée par le département des Hauts-de-Seine, l’association Dans le Sens de Barge présente ici, les expositions Prologue et Les pieds dans l’eau.

Après les expositions Les Imaginaires de l’Ile Lacroix à Rouen par les étudiants de l’ENSA-N, Des Rives / Dérives au Havre par les étudiants de l’ESADHaR (visible jusqu’au 16 juin), l’équipe de DSB est heureuse de vous annoncer notre prochain évènement :

 

encart site

 

PROLOGUE avec :

Cyril Aboucaya, Olivier Agid, Agnès Villette & Elisabeth Blanchet, Sonia Anton, Octant Architecture, Architekten Rost Niderehe, Atelier Zündel Cristea, Nicolas Balleriaud, Raphaël Bastide, Julien Berthier, Jean Bonichon, Karine Bonneval, Jean-Pierre Brazs, Ariane Chapelet, Les Frères Chapuisat, Louis Clais, Paul Collins, Anne-Marie Cornu, Christophe Cuzin, Krijn de Koning, Dector & Dupuy, Anne Deguelle, Alix Delmas, Andreas Dettloff, Frédéric Dialynas Sanchez, Marcel Dinahet, Gilles Ebersolt, École Parallèle Imaginaire, Encore Heureux Architectes, Patrice Ferrasse, Théodore Fivel, Fédération Mondiale de Ricochets, Benjamin Genissel, Gilles Paté & Daniel Martin, Sébastien Gouju, Michel Gouéry, Gwenola Wagon & Stéphane Degoutin, Mahmood Ahmed Hachim, Jacques Halbert, Éric Helluin, Joël Hubaut, Jan Kopp, La Cloche, Laboratoire des Hypothèses, Laurent Lacotte, Jérémy Laffon, Alice Lagouge, Clément Laigle, Bertrand Lamarche, Maxime Lamarche, Suzanne Lange, Isabelle Lartault, Marc Lathuillière, Jacques-Emile Lecaron, Jutta Leger, Kacha Legrand, Olivier Leroi, Léa Lescure, Jacques Lizène, M. Veugny & M.Langlois, éric Maillet, Jacques Malgorn, Carole Manaranche, Miguel Marajo, Matthieu Martin, Luc Mattenberger, Ministère des travaux publics, Martine Mougin, Nicolas H. Muller, Antoine Nessi, Simon Nicaise, Anne Philippe, Paul Pouvreau,Francis Raynaud, David Renaud, Muriel Rodolosse, Nathalie Brevet & Hughes Rochette, Baptiste Roux, Édouard Sautai, Jean-Baptiste Sauvage, Seine Design, Sylvain Sorgato, Speet Silex, Veit Stratmann, Studio Guibert & Cazin, Stéphane Thidet, Romaric Tisserand, Elsa Tomkowiak, Maxime Touratier, Olivier Tourenc, Olivier et Franck Turpin, Stéphane Trois Carrés, Maximilien Urfer, Flora Vachez, Antoine Van Impe, Sarah Venturi, Michèle Waquant, WATF (Marc Boinet, Nathalie Buclin, Emilie Gascon, Matthieu Ranson, Franck Cardinal), Heidi Wood, Piotr Zamojski, Camille Zéhenne…

Initiée à Caudebec-en-Caux en février 2017 avec le MuséoSeine, l’exposition itinérante Prologue présente une centaine de propositions encore à l’état de projets, une profusion d’esquisses, de notes ou de plans à réaliser, en devenir.
Les thèmes abordés par les plasticiens, architectes, écrivains et graphistes sont autant de résonances au lieu qui les accueille ici qu’à d’autres fleuves, ailleurs, par-delà des frontières, au-delà du temps présent.
La Seine coule et s’écoule sous nos yeux. 
Partir, prendre le large, flotter, naviguer, dériver, traverser, couler, pêcher : autant de verbes comme des appels à l’imaginaire au long, au bord, comme au fil du fleuve.

Prologue trouve son prolongement avec l’exposition Les pieds dans l’eau constiuée d’un ensemble de productions par une cinquantaine d’étudiants en écoles d’arts et en architecture (de l’ENSA – N, de l’ENSAPC, de l’ESADHAR, de l’ENSP et de l’ARBA-ESA de Bruxelles). 

Les Pieds dans l’eau avec :

L’Ecole Nationale Supérieure de Paris-Cergy :
Sous la direction de Christophe Cuzin.
Hélène Marcon, Juliette Beau Denes, Hugo Beheregaray, Naïma Heraud & Baptiste Delugeau,, Justine Jaladis Chae-Dalle Park, Jean Podalydes, Lucy Lagesse, Fanny Lallart & Hugo Saugier, Andrea Reille, Arthur Brebant & Guillemette Mouret, Marine Huot, Sacha Golemanas, Julie Herry et William Didier.

L’histoire démarra après le récit du capitaine des hypothèses, à propos d’un accostage collectif en bord de Seine, entre le pont d’une autoroute et celui du RER.
Les étudiants en art préparent depuis des performances, des installations, des chansons, et participent ainsi à cette déambulation originale dans un parc public, en plein air.
On leur doit le titre de cet évènement : «Les pieds dans l’eau». Ils sont aussi sollicités sur l’ensemble de l’organisation en amont et en aval de l’évènement.

L’École Nationale Supérieure d’Architecture – Normandie :
– En optionnel Via-Cinéma, sous la direction de Anne Philippe :
Les Imaginaires de l’Ile Lacroix (Rouen), 2017
Pierre Ameline, Andrea Delgado, Camelia Ezzaouini, Youssra Faiz, Wissal Ibn Mansour, Karolina Munkova, Clément Rey, Oscar Sierra, Hamza Tazi
Deux films sont ici présentés :
Les étudiants en Master ont réalisé une série de performances filmées sur L’île Lacroix.
Les étudiants de première et deuxième année en arts plastiques ont réalisé le 17 juin 2017 à Rouen, une exposition autour de l’Imaginaire de l’île à partir d’une installation et un film a été ensuite réalisé autour de cet évènement.
– En optionnel Design, sous la direction de Dominique Dehais :
Prototype de module pour la future BARGE : Shed’art, 2017
Pierre Amelin, Hugo Batholome, Nathan Branchu, Coralie Diligent, Anne-Zoé Du Mesnildot, Cécile Grandchamp, Maëva Kermeur, Rémi Labuissière, Elie Laglaive, Maxime Lefebvre, Paul Legrand, Quentin Marie, Charlotte Michon, Zeinab Nasiri, Léna Pavot, Karen Perrouelle, Maxime Receveur.

L’École Supérieure d’Arts et Design du Havre et de Rouen :
– Sous l’oeil bienveillant de Yann Owens
Nicolas Pelletier, graphiste
En 2ème année à l’ESADHaR, Nicolas fut un indéfectible soutien pour la réalisation de la maquette de l’exposition Prologue au contexte de Nanterre.

L’École Nationale Supérieure de Paysage de Versailles :
Sous la direction de Thierry Lavergne, enseignant en charge de l’APR
Îles d’un projet pour la Seine Monument Libre et Vivant, 2016-2017

avec le étudiants : Mégane Millet-Lacombe, Marie Perra, Grégoire Rouchier

Dans le cadre du Contrat de plan interrégional État-Régions de la Vallée de la Seine (CPIER), 3 étudiants de l’École nationale supérieure de Paysage à Versailles ont poursuivi en 2016-2017 un Atelier de pédagogique régional sur deux sites pilotes : les îles de la Seine, et le marais Vernier.

Durant cette année, ils ont communiqué sur les résultats de leurs repérages le long de la Seine dans la revue Via qui relate des événements qui ont ponctué leur atelier : rencontres, workshops, réunions-atelier, visites de terrain, et travaux réalisés avec d’autres chercheurs et collectivités locales concernées.

Ils y développent leurs découvertes et leur recherches. Concernant la route des chaumières dans le marais Vernier, ils défendent aujourd’hui le Pays des chaumières, nouvelle destination touristique qui valoriserait cette architecture normande pittoresque comme un système d’habiter durable, révélateur d’un territoire productif au cœur de la Normandie.
Sur les îles de la Seine, les étudiants se sont appuyés sur l’histoire des îles, de leur formation, des différentes typologies et sur leur dynamique actuelle pour poser la question de L’Archipel, jardin fertile de la Seine, tel un chapelet de petits territoires fertiles, qui pose l’eau comme liaison, créatrice de ce jardin à grande échelle.

In fine, ce travail dans la vallée invite à considérer ce territoires de la Seine, comme partie prenante d’une Seine Monument libre et vivant. Ces rendez-vous ont permis d’approfondir certains thèmes et de développer des intentions de projet.
6 numéros et 2 Hors-série sont disponibles gratuitement sur :
https://issuu.com/ecolepaysage.vds

L’Académie Royale des Beaux-Arts de la Fédération Wallonie-Bruxelles :
Sous la direction de Ismaël Bennani :
Danbi Hur, Rachel Magnan, Stéphane Stadler, Leau An
Contre-poisse (The end), 23 janvier 2017
C’est l’histoire, d’une avarie collective composée de 4 jeunes artistes en Master Pratiques Éditoriales.
«À l’origine, ils devaient partir quatre jours en voyage fluvial sur le bateau de l’association Nadine. Bref! Le jour du départ, le moteur du bateau fume,et puis il explose. Tout est annulé : déception ! Ils y sont retournés pour réaliser le film du voyage de quatre jours initialement prévu en une seule journée, sur le bateau qui, pour seul mouvement, n’imprimait plus que le triste roulis du canal. Des stratagèmes rudimentaires simulent le déplacement et ils décidèrent de prendre 12 repas en un seul jour… Tout ça en devisant des oeuvres ou projets qu’ils pourraient réaliser en voguant vers Charleroi.»
-Grégoire Motte, Suggérant « Contre-poisse » suite à l’appel à participation « Utopies Fluviales », le 13 Janvier 2017

 

 

 

expo_les_imaginaires_ile_lacroix-2

Exposition réalisée par les étudiants en Architecture en 1ère et 2ème année en Arts et ceux en Master 1 en optionnel Via Cinéma de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Normandie, sur une proposition de l’association Dans le Sens de Barge.

Les étudiants sont invités à exposer leurs travaux à la Maison de Quartier de l’Île Lacroix à l’issue de la visite guidée publique dédiée à l’Île, dans le cadre du programme Villes & Pays d’Art & Histoire.

Enseignants coordinateurs: Anne Philippe, Christian Leclerc, Dominique Dehais
Etudiants de S02 et S04, Td Arts, de Via Cinéma et de Design.

Visite débutant à 15h : rendez-vous sous le pont Corneille au pied de l’ancre avec le guide conférencier Jacques Tanguy. Vers 16H, la visite se poursuivra par des discussions autour d’un verre dans l’exposition

En Partenariat avec la Direction de la Culture de METROPOLE ROUEN NORMANDIE, label Ville et Pays d’Art et d’Histoire

Accès Transports
Ligne Fast F1 et F3 (Arrêt Pont Corneille)
Bus 8 (Arrêt Ecole Brévière), 6, 33 (Arrêt Pont Corneille)
Station Cy’Clic Ile Lacroix

29.7*39

Exposition DES RIVES / DÉRIVES du 29/05 au 16/06
Sur une proposition de DSB dans le cadre de la programmation Utopies Fluviales, imaginé par l’atelier volume / installation de l’ESADHaR, École Supérieure d’Art et Design Le Havre-Rouen, accueillis au sein du Hall de l’ENSM.

Au sein de cet atelier de recherches et de créations, Jean-Charles Pigeau et François Maitrepierre, professeurs, proposent à leurs étudiants de 2ème année de l’option ART, une thématique liée aux sites naturels et/ou construits en fixant pour axe de réflexion/production ART ET NATURE, avec pour but de révéler l’articulation paysage et patrimoine et sa mise en valeur par un geste contemporain éphémère ou pérenne.
Les médiums convoqués sont variés : sculpture, installation, dessin, photographie, vidéo, son, texte.
Durant les visites des lieux, les étudiants ont produit des dessins et photographies de repérages puis ont élaboré en atelier leur projet plastique dans le but de les exposer.
L’étudiant participe alors en conditions professionnelles à toutes les phases incontournables de la mise en place de son travail : communication, notes et devis techniques, montage, démontage, médiation, postproduction ( web et édition ).
Les qualités plastiques, la pertinence des productions ainsi que la qualité du mémoire (support numérique et papier) permettent d’évaluer l’engagement de l’étudiant.

La thématique DES RIVES / DÉRIVES fait naturellement suite à celle menée au premier semestre ayant pour axe de réflexion « Sculpture flottante ».
Elle se devait d’être prolongée suite à la rencontre l’hiver dernier de Véronique Follet, présidente de l’association Dans le Sens de Barge (DSB), préparant alors l’exposition collective Utopies Fluviales : Prologue à MuséoSeine à l’occasion d’Art Sequana, parcours d’Art Contemporain du Havre à Paris en février 2017.
Cette association se donne pour mission notamment de construire un réseau de recherche autours du fleuve, de la mobilité, DSB travaille au rapprochement des institutions d’enseignement supérieur entre-elles.

Par ce biais, on découvrira le projet River of No Return de dix étudiants de l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts TALM-Tours, équipage volontaire constitué de bateliers novices qui ont conçu et construit un radeau pour un périple sur la Loire, en développant chacun un projet artistique personnel.

L’intervention de DSB exposant les recherches artistiques de DSB, puis les visites de sites extraordinaires tels que le Conservatoire Maritime du Havre, le Musée Maritime et portuaire du Havre et les impressionnantes formes de radoub ont nourri l’imaginaire des étudiants.
Monter cette exposition dans le hall de l’Ecole Nationale supérieure Maritime semblait naturel, pour la rencontre possible des étudiants de nos 2 écoles*, pour la qualité architecturale du bâtiment, pour l’accueil chaleureux de son directeur. Elle témoigne d’une diversité de pratique, et tente modestement de proposer un regard nouveau du monde maritime et fluvial.
*Un projet parallèle LE BOAT, mené par Stéphane Trois Carrés réunit dans une aventure singulière les étudiants de l’ENSM et de l’ESADHaR, à bord du Grand Largue, ancien chalutier devenu campus flottant des écoles d’Art de Bretagne.

 

berthier

© Julien Berthier, Autoroute Rivière, 2000

invitation-utopies-fluviales-web-e1489103855940.png


Avec :

Cyril Aboucaya, Olivier Agid, Agnès Villette & Elisabeth Blanchet, Sonia Anton, Octant Architecture, Architekten Rost Niderehe, Atelier Zündel Cristea, Nicolas Balleriaud, Raphaël Bastide, Julien Berthier, Jean Bonichon, Karine Bonneval, Jean-Pierre Brazs, Ariane Chapelet, Les Frères Chapuisat, Louis Clais, Paul Collins, Anne-Marie Cornu, Christophe Cuzin, Krijn de Koning, Dector & Dupuy, Anne Deguelle, Alix Delmas, Andreas Dettloff, Frédéric Dialynas Sanchez, Marcel Dinahet, Gilles Ebersolt, École Parallèle Imaginaire, Encore Heureux Architectes, Patrice Ferrasse, Théodore Fivel, Fédération Mondiale de Ricochets, Benjamin Genissel, Gilles Paté & Daniel Martin, Sébastien Gouju, Michel Gouéry, Gwenola Wagon & Stéphane Degoutin, Mahmood Ahmed Hachim, Jacques Halbert, Éric Helluin, Joël Hubaut, Jan Kopp, La Cloche, Laboratoire des Hypothèses, Laurent Lacotte, Jérémy Laffon, Alice Lagouge, Clément Laigle, Bertrand Lamarche, Maxime Lamarche, Suzanne Lange, Isabelle Lartault, Marc Lathuillière, Jacques-Emile Lecaron, Jutta Leger, Olivier Leroi, Léa Lescure, Jacques Lizène, M. Veugny & M.Langlois, éric Maillet, Jacques Malgorn, Carole Manaranche, Miguel Marajo, Matthieu Martin, Luc Mattenberger, Ministère des travaux publics, Martine Mougin, Nicolas H. Muller, Antoine Nessi, Simon Nicaise, Anne Philippe, Paul Pouvreau,Francis Raynaud, David Renaud, Muriel Rodolosse, Nathalie Brevet & Hughes Rochette, Baptiste Roux, Édouard Sautai, Jean-Baptiste Sauvage, Seine Design, Sylvain Sorgato, Speet Silex, Veit Stratmann, Studio Guibert & Cazin, Stéphane Thidet, Romaric Tisserand, Elsa Tomkowiak, Maxime Touratier, Olivier Tourenc, Olivier et Franck Turpin, Stéphane Trois Carrés, Maximilien Urfer, Flora Vachez, Antoine Van Impe, Sarah Venturi, Michèle Waquant, WATF (Marc Boinet, Nathalie Buclin, Emilie Gascon, Matthieu Ranson, Franck Cardinal), Heidi Wood, Piotr Zamojski, Camille Zéhenne…

Dans le contexte de préfiguration de BARGE – lieu culturel itinérant : résidences artistiques, workshops, expositions et fêtes entre Paris et le Havre –, et en attendant sa péniche, le cycle de programmation artistique 2017 : Utopies Fluviales parcourt la Seine d’escale en escale à travers la Normandie et l’Île-de-France : célébrant ce grand cours d’eau et son territoire.

L’exposition Utopies fluviales : prologue, est constituée d’une centaine de propositions encore à l’état de projets, une profusion d’esquisses, de notes ou de plans à réaliser, en devenir. Les thèmes abordés par les artistes, architectes et écrivains et auteurs sont tout autant de résonances au lieu qui les accueille ici, qu’à d’autres fleuves, ailleurs, au-delà des frontières, au delà du temps présent.

La Seine coule et s’écoule sous nos yeux. Partir, prendre le large, flotter, naviguer, dériver, traverser, couler, pêcher : tout autant de verbes que d’appels à l’imaginaire au long, au bord, comme au fil du fleuve.

Exposition du 24 février 2017 au 9 avril 2017

Le partenariat entre MuséoSeine et l’association Dans le Sens de Barge (DSB) à vocation à faire résonner le contenu scientifique du musée avec des propositions des plasticiens, des architectes, d’écrivains… et donne lieu à la première exposition initiée par DSB, accueillie par MuséoSeine.

Commissaires de l’exposition : Christophe Cuzin, Véronique Follet, assistés d’Ariane Chapelet

Partenaires : la Communauté d’Agglomérations Caux-Vallée de Seine, Festival Art Sequana / ESADHaR, Département Seine-Maritime.